fbpx

Le diabète au Canada – Quelques faits

Canadian Flag

Des chiffres récents révélés par Statistique Canada indiquent que la prévalence du diabète est à la hausse à travers le pays. De nombreux facteurs ont contribué à cette situation alarmante comme le vieillissement de la population, l’augmentation de l’obésité, un mode de vie malsain et un manque d’activité physique. De plus, près de quatre-vingts pour cent des migrants récents au Canada sont d’origine asiatique, africaine ou hispanique qui sont naturellement plus sujets au diabète. Ces nouveaux Canadiens ont encore fait grimper le chiffre des diabétiques au Canada.

Comment le diabète affecte la population du pays

Le diabète est associé à diverses complications de santé qui comprennent à la fois des conditions mortelles et non mortelles. Le traitement de la maladie peut être long et coûteux s’il n’est pas diagnostiqué dans les premiers stades. De plus, le traitement doit être poursuivi tout au long de la vie de la personne affligée car il s’agit d’une maladie chronique qui ne peut être guérie; seulement contrôlé.

Les complications graves comprennent les maladies cardiaques, les problèmes de vision (y compris la cécité), l’insuffisance rénale, les lésions nerveuses et bien plus encore. Un traitement efficace implique une refonte complète du mode de vie, comme faire des entraînements réguliers et passer à un régime spécial. Tout cela rend le traitement et le contrôle du diabète assez coûteux et difficiles.

Les diabétiques au Canada

Selon l’Association canadienne du diabète (ACD), actuellement plus de neuf millions de Canadiens souffrent de diabète et environ six millions sont considérés comme pré-diabétiques. L’ADC estime également que près de cinquante pour cent des personnes pré-diabétiques souffriront en fin de compte de diabète de type II ou d’adulte.

Les maladies liées au diabète sont la principale cause de décès de plus de 41 500 Canadiens chaque année.

En fait, on s’attend à ce que les Canadiens atteints de diabète décèdent au moins quinze à vingt ans plus tôt que les personnes qui ne souffrent pas de cette maladie. En cas de diabète de type I, l’espérance de vie peut être raccourcie de quinze ans alors qu’en cas de diabète de type II, l’espérance de vie diminue de cinq à dix ans.

L’ADC estime que les diabétiques dépensent maintenant entre 1 000 $ et 15 000 $ par année pour le traitement et d’autres dépenses connexes. En fait, le système de santé canadien devrait dépenser environ 16,9 milliards de dollars par an d’ici 2020 pour les programmes de sensibilisation au diabète, les coûts de contrôle et de traitement. Il s’agit d’une forte augmentation par rapport aux 11,7 milliards de dollars dépensés en 2010.

Menace croissante de diabète au Canada
Des enquêtes récentes menées par Statistique Canada donnent des chiffres alarmants sur la situation du diabète dans le pays. Les chiffres de 2012 indiquent qu’il y a plus de 1 008 708 hommes et 915 358 femmes diabétiques dans le pays.
Une analyse détaillée des chiffres montre également que les chances d’être atteint de diabète augmentent avec l’âge. Près d’un homme âgé sur six et d’une femme âgée sur sept au Canada sont sujets au diabète, comparativement aux jeunes âgés de douze à vingt-quatre ans.

Des études menées par l’Agence de la santé publique du Canada indiquent également une prévalence accrue de cette maladie chez les hommes (7,2%) que chez les femmes (6,4%). Tous les chiffres ont été obtenus après avoir mené des enquêtes à partir de la tranche d’âge de douze ans, car le diabète juvénile est également très courant.

Partager

Postes à lire